Vous êtes Français et vous êtes fiers de votre gastronomie. Oh combien vous avez raison ! Notre cuisine ancienne et travaillée fait sans conteste partie de nos trésors nationaux, et il ne faut pas la perdre !

Mais nous ne sommes pas seuls au monde. D’autres pays ont une longue tradition gastronomique qui leur confère de délicieuses recettes et de surprenantes saveurs. Parmi celles-ci, la cuisine Chinoise.

Attention, je vous parle de la vraie cuisine Chinoise, celle que l’on ne trouve qu’en Chine. Et pas des nems et samosas – qui ne sont même pas Chinois – qu’on nous sert dans les buffets à volonté et qui sont achetés par poche de cent. Je vous parle de la cuisine Chinoise en Chine, celle des petits restaurants et des étalages de cuisine de rue, celle de la petite mamie qui sert dix couverts dans sa salle ouverte sur la route, celle qui vous mettra vraiment l’eau à la bouche.

A savoir, en Chine, on ne vous demande pas si vous allez bien. On vous demande si vous avez déjà mangé. Voilà qui en dit long sur l’état d’esprit local et la place de la gastronomie dans leur société, vous ne trouvez pas?

La gastronomie Chinoise se compose en fait de plusieurs cuisine. C’est un grand pays. Toutes les régions sont différentes. Si vous visitez le Sichuan par exemple, la cuisine y sera particulièrement épicée, et vous y mangerez beaucoup de nouilles. Au Nord de la Chine, et particulièrement à Beijing, la cuisine est beaucoup plus douce et le riz est plus présent.

Les Chinois sont toujours à la recherche d’un équilibre gastronomique. Équilibre entre les saveurs, les couleurs, les protéines et les végétaux. Leur cuisine est particulièrement équilibré si vous faites abstraction de quelques beignets frits ou des traditionnels moon cakes qui se dégustent lors de la fête de la lune – et qui sont particulièrement bourratifs.

Si vous passez par Beijing, vous ne pouvez pas partir sans avoir goûter le très communément célèbre canard laqué. Et si vous vous rendez en Chine plus communément, acheter donc un Baoze, sorte de brioche salée fourrée à la viande ou aux légumes, et des baoze, raviolis fourrés eux aussi. C’est un régal ! Vous ne le regretterez pas !

Les fruits sont très abordables et les étalages bien fournis. C’est un bon moyen de manger un peu de sucré. Et oui ! S’il y a une chose sur laquelle les Chinois ne sont pas très forts, c’est bien les desserts. Ne vous attendez pas à finir votre repas par un gâteaux au chocolat.

Que ce soit bien clair, les Chinois ne mangent pas (tous ) du chien. La viande de chien n’est consommée, en réalité, que dans les régions du Sud de la Chine. De même, vous verrez peu de Chinois déguster les scorpions de la rue Wangfujing qui sont principalement achetés par les touristes.