La Chine, un voyage dans ce pays est automatiquement associé avec une excursion sur l’une des sept merveilles du Monde – et on comprend aisément pourquoi – la Grande Muraille. Classées en 1987 par l’UNESCO, elle s’étend sur près de 9000 kilomètres.

Dans un écrin de verdure, une journée à parcourir la Grande Muraille ne peut que vous surprendre. Son architecture, sa longueur, et le lieu dans lequel elle a été construite ne peuvent pas décevoir. Attention, il faut prévoir une journée sportive, vous allez devoir monter quelques marches pour arriver au sommet de votre section. Et oui, la Grande Muraille est divisée en plusieurs parties, certaines mieux conservées et plus accessibles que d’autres, mais aussi beaucoup plus fréquentées. La plus connue de toutes est sans aucun doute la portion de Badaling. Proche de Beijing (seulement 70 Kilomètres de la capitale), elle est submergée de touristes, mais très belle à voir, et accessible sur l’une de ses parties aux personnes en situation de handicape.

Des bus partent régulièrement de Beijing pour s’y rendre, vous pouvez par exemple prendre le bus 919 à la station de Deshengmen (Bus souvent bondé et trajet long). Le train est aussi un moyen de transport envisageable.La ligne S2 part de la gare du Nord de Beijing et s’arrête à Badaling, et le trajet coûte 6 元 et il est vaut mieux arriver une heure à l’avance à la gare. Il vous faudra marcher environ vingt minutes après ça pour arriver jusqu’à l’entrée de la Grande Muraille. De nombreuses agences y proposent aussi des excursions organisées.  Vous pouvez éventuellement prendre un taxi – qui essaiera de toute façon de vous arnaquer – ou un hélicoptère, mais le budget ne sera pas le même, c’est certain !

Une fois à Badaling, pas de panique. Oui, ça se bouscule en bas de la muraille. Il y a du monde, trop de touristes, trop de traînards, trop de vendeurs.  Un conseil, continuez à avancer et à monter. La plupart des touristes Chinois, tout comme les touristes étrangers, y viennent pour y faire quelques photos avec leur famille, et se laissent décourager par le nombre et la difficulté des marches. A partir du milieu de la section, vous vous retrouverez presque seul au monde.

Si vous souhaitez vous rendre sur une section plus sauvage, mais plus éloignée de Beijing, Jinshanling est sans conteste la plus belle d’entre toutes, mais d’autres parties sont plus adaptées pour le trail, ou un tourisme sportif.