Busan, deuxième ville de Corée du Sud, près de l’océan, complètement au Sud. Vous partez en Corée du Sud pour dix, quinze, vingt jours, ou plus, et vous ne voulez pas rester à Séoul ? Vous voulez une autre vision, une autre expérience, de la Corée du Sud? Partez donc à Busan, vous ne le regretterez pas.

Depuis Séoul, Daegu, ou peut importe l’endroit où vous vous trouvez, cette ville est facile d’accès. Le KTX, ligne à grande vitesse, relie les principales villes du pays. En seulement une heure trente (environ ) vous pouvez vous rendre de Séoul à Busan. Un aller vous coutera environ 50 000 Wons. Ce n’est pas donné, mais c’est toujours moins cher que le TGV en France, et si vous souhaitez prendre un moyen de transport plus économique, vous pouvez prendre un train qui mettra un peu plus longtemps ou un bus.

Pour prendre le KTX, rendez-vous à la Seoul Station, suivez les panneaux KTX – qui vous emmèneront au dessus des lignes de métro – et achetez votre ticket auprès de l’un des nombreux guichets (sur la droite en entrant dans la gare lorsque vous arrivez du métro). Les hôtesses parlent anglais, généralement. Un train part approximativement toutes les demi-heures. Sur les périodes de vacances ou en été, il vous faudra parfois réserver vos places à l’avance, Plusieurs types de billets sont disponibles. Vous pouvez choisir votre classe, et d’avoir une place attribuée ou pas.

A Busan, vous allez pouvoir bénéficier d’un mode de vie plus détendu, plus cool, que celui que vous avez entrevu à Séoul. Le métro dessert bien la ville, et facilitera vos visites. Au programme, plage, temples près de l’océan ou dans les montagnes, visite du village culturel, du marché aux poissons, des différents parcs. Vous aurez aussi la possibilité de sortir de la ville pour quelques randonnées et visites d’autres sites historiques. Le bonheur si je veux ! Un petit tour dans un temple le matin, du poulet fris sur la plage le midi, une bonne baignade après digestion. Voyage voyage…

Les Coréens sont très accueillants à Busan. S’il est vrai que, comme à Séoul, les personnes ayant dépassé la soixantaine vous dévisageront, parfois sans trop de bienveillance, les plus jeunes y sont au contraire très ouverts. La plage de Gwangali est souvent un point de rassemblement idéal pour passer les soirées à Busan, surtout l’été. Vous y trouverez beaucoup de groupes de jeunes avec qui vous arriverez sans doute à converser sans difficultés. D’ailleurs, les Coréens originaires de Busan trouvent souvent les personnes vivant à Séoul peut respectueuses et trop pressées. Ça ne vous rappelle pas un petit cliché Français ?

Busan est une grande ville, et vos soirées ne seront pas en restes de vos journées. Des restaurants, des boîtes et des bars, vous en voulez en voilà. Attention, toutefois ! Il peut être plus difficile pour les étrangers de rentrer dans les boîtes de nuit à Busan qu’à Séoul. Tant pis, allez donc acheter des bières pour les boire tranquillement près de la plage de Gwangalli une fois la nuit tombée.

Vous n’aurez aucun mal à vous loger, il y a des hôtels et des auberges de jeunesse partout. Pour ma part, je suis restée dans la même chaîne que d’habitude. Je dois admettre que le Kimchee Guesthouse de Busan est bien mieux que celui d’Hongdae. Propre, grand, sécurisé, et très bien placé.