Vous n’avez pas d’idées, pas même pour débuter votre travail ou, tout simplement pour le continuer. Moi non plus, certains jours.

Et oui, l’inspiration n’est pas une donnée linéaire. Elle vient et va à son gré. Vous avez certainement déjà entendu ces écrivains qui disent écrire deux-mille cinq cents mots un jour, et trois cents le lendemain. Maintenant, vous savez pourquoi. Parfois l’inspiration manque, parfois, nous n’arrivons pas à mettre de mots sur la situation que nous aimerions décrire.

Toujours est-il que l’inspiration est bien souvent liée à un lieu dans lequel vous vous sentez bien, à un mot qui vous parle et duquel vous en sortez des milliers d’autres, à une personne, ou à une situation. Tout est une histoire d’imagination. Si vous êtes dans un endroit ou un moment favorable à son développement, alors c’est le moment de dégainer votre clavier ou votre stylo et de vous lancer. Un conseil, investissez dans un petit carnet papier que vous pourrez trimbaler un peu partout avec vous pour noter les idées qui ne manqueront pas d’arriver à tout moment de la journée. Mieux vaut-il être prévoyant et les noter pour s’en resservir plus tard.

Dans mon cas, l’inspiration est souvent liée à des lieux. J’ai besoin d’être dans un endroit propice à l’écriture. Et pour moi, il s’agit souvent de cafés, ou d’endroits avec de grandes fenêtres ou baies vitrées qui laissent entrer la lumière. A Séoul, je passe mon temps à naviguer entre les différents cafés d’Hongdae et à écrire tout en regardant l’activité de la rue. Oui, les cafés ont toujours de longues tables près des fenêtres, et ces tables deviennent tour à tour mes Q.G. Lorsque je suis en France; j’apprécie d’avoir un appartement ou une chambre avec une vue assez importante sur l’extérieur. Reste à savoir comment je vais me débrouiller durant mon workaway à Hualien, maintenant.

Vous pensez que votre inspiration est mauvaise, qu’elle n’aboutira à rien ?

Pas d’excuses. Votre inspiration ne peut pas être mauvaise puisqu’elle vous appartient. Vous n’êtes pas des commerciaux, vous êtes des écrivains. Vous ne calculez pas votre oeuvre pour qu’elle se vende bien ( enfin, normalement ),  laissez donc libre cours à vos pensées. Nous sommes tous capables de rêver, alors nous sommes tous capables d’imaginer et d’être inspirez. D’ailleurs, pourquoi ne pas prendre l’un de vos rêves comme source d’inspiration ?