L’anniversaire de Bouddah se fête tous les ans en Corée du Sud, comme dans de nombreux autres pays d’Asie. En Corée, il tombe le huitième jour du quatrième mois du calendrier lunaire. La date change donc tous les ans. En plus d’être une fête Bouddhiste très importante, elle donne aussi lieu à l’un des rares jours fériés pour les Coréens.

A l’occasion de Seokga Tansinil, les festivités commencent généralement une semaine avant la date exacte, dans tous les Temples du pays, mais aussi dans des lieux moins religieux dans les villes importantes. A Cheonggyecheon, à Séoul, un défilé de statues flottantes et éclairées comme des lanternes est organisé toutes les nuits, et les créations représentants des scènes Historiques restent en place durant la journée, pour le plus grand bonheur de tout le monde.

Le jour même de l’anniversaire de Bouddah représente l’apogée des festivités. Le Lotus lantern festival fut créé dans le Royaume de Silla qui exista de 57 av J.C à 935 ap J.C.

Petite explication sur l’Histoire du Bouddhisme en Corée :

Le territoire du Sud de la péninsule Coréenne a longtemps été constitué de plusieurs Royaumes, les Royaumes de Silla, de Koguryo, et de Baekje. En 671, après avoir conquis le territoire de Kogurio, Silla s’empara aussi de celui du Royaume de Baekje et resta donc seul Royaume à gouverner sur le territoire. C’est dans le Royaume de Silla, et plus particulièrement à l’époque du Silla unifié que s’est développé le Bouddhisme. Dans un premier temps, cette religion fut mal acceptée. Ce n’est qu’à partir du VIem siècle que les moines commencèrent à voyager de plus en plus fréquemment en Chine afin d’y étudier le Bouddhisme. Sous le Royaume de Silla unifié, la stabilité politique qui dura une centaine d’année s’avéra propice au développement de la religion, jusqu’à ce qu’elle atteigne son apogée durant la première moitié de l’air suivante, l’air Goryeo. Durant la deuxième moitié de cette air, le Bouddhisme commença progressivement à décliner. Sous la dynastie Joseon, le général Ye Seonggye soutenu par les néo-confucianistes s’empara du pouvoir. Le Bouddhisme devint alors dérangeant et des mesures répressives furent prises afin de limiter son influence, dont une réduction importante du nombre de Temples sur le territoire du Royaume.

Lors du Lotus Lantern Festival, les moines Bouddhistes se joignent aux fêtards pour défiler dans les villes – notamment Busan et Séoul – avec des lanternes parfois en forme de dragon, de Bouddah, ou d’autres symboles religieux ou historiques.  Il est possible de faire soi-même sa propre lanterne dans les Temples, en échange d’un don. Généralement, le prénom de la personne qui l’a achetée y est inscrit, avec le vœux qu’elle souhaite réaliser.

Si vous visitez les Temples durant cette semaine de festivité, on vous proposera très probablement de goutter du thé au Lotus, qui est absolument délicieux !

Sans être Bouddhiste, cette fête offre un véritable spectacle à tous ceux qui ont l’occasion d’y participer, que ce soit lors des cérémonies dans les Temples ou lors des défilés dans la rue. N’hésitez pas à consulter le site de l’office de tourisme de Corée du Sud si vous visitez le pays durant l’anniversaire de Bouddah, vous y trouverez la liste des cérémonies, leurs dates, et leurs localisations.

Un petit récapitulatif des Royaumes précédent l’invasion Japonaise, la guerre de Corée, et la péninsule Coréenne actuelle :

Silla / Baekje / Koguryo ______Silla unifié _____ Goryeo _____Dynastie Joseon

 

Chonggyecheon durant l’anniversaire de Bouddah :