Voyager seul(e), ou accompagné(e) ? En couple, avec des amis, ou en tête à tête avec soi-même ?

Il faut l’admettre, les personnes qui partent seules à l’autre bout du Monde sont souvent vues comme des extraterrestres. A quoi bon partir sans personne, c’est tellement plus amusant à deux. Combien de fois m’a-t-on conseillé de demander à une amie de m’accompagner. Et puis, voyager seul(e), ça fait peur aux personnes qui tiennent à vous. S’il arrivait quelque chose sur place, personne ne serait là pour vous aider.

Alors, faut-il voyager seul(e) ? Est-ce vraiment dangereux ?

Il vous faut évidemment prendre en compte votre caractère. Si vous êtes plutôt un peu aventurier et que l’inconnu ne vous effraie pas vraiment, voyager seul(e) ne devrait pas vraiment être un problème. Au contraire, si vous trouver dans un endroit que vous ne connaissez pas et où on ne parle pas votre langue vous angoisse, il vaut sûrement mieux partir avec quelqu’un, au moins pour votre premier voyage.

D’un autre point de vue, vous ne serez jamais vraiment tout seul(e), pour peu que vous soyez assez sociable pour discuter avec les personnes que vous rencontrerez. Si vous voyagez en hôtel cinq étoiles, vous aurez sûrement un peu de mal à sympathiser avec les touristes de la chambre d’à côté, mais si vous voyagez dans des établissements moins haut-de-gamme, et que vous allez au contact des populations locales, vous vivrez une expérience unique et rencontrerez des personnes qui pourront même parfois partager avec vous une partie de votre périple.

Et puis, il faut l’admettre, vous êtes bien plus accessible, bien plus abordable, si vous voyagez seul(e). Les gens auront moins peur de vous déranger en venant vous parler. Ils se montreront plus curieux, plus communicatifs. Si vous voyagez avec quelqu’un, ils auront plutôt tendance à vous laisser dans votre petite bulle. Vous rigolez déjà beaucoup ensemble, et ils ne comprendront peut-être pas pourquoi, alors inutile pour eux de venir vous déranger. Si vous êtes une fille et que vous voyagez avec une personne du sexe opposé, ou vice-versa, vous deviendrez même complètement inabordable.

Voyager seul(e) vous permettra d’organiser votre voyage sans contraintes si ce n’est celles que vous vous imposerez. Cette attitude très égoïste et extrêmement confortable vous offrira l’opportunité de ne tenir compte d’aucune autre volonté que la votre. Quoi de plus agréable que de se lever le matin sans avoir prévu la suite de la journée, de la semaine, ou du mois. « Just go with the flow » deviendra votre expression favorite. Vous la sortirez entre trois et cinq fois par jour, jusqu’à ce que votre train de vie et votre niveau de stress face à l’inconnu et l’incertitude du lendemain atteigne presque le niveau zéro. Chill et attitude positive, quoi d’autre ?

Loin de tout ce qui vous est familier, vous apprendrez à beaucoup moins, ou à ne plus du tout, vous soucier du regard des autres, et du jugement qui peut-être porté sur vos choix.Seul(e), vous apprendrez finalement à vous connaître, à vous écouter, et sûrement découvrirez-vous des facettes de votre personnalité que vous ne connaissiez pas jusqu’à présent. D’ailleurs, vous vous affirmerez bien plus lors d’un voyage en solitaire qu’en partant à plusieurs. Vous n’aurez pas le choix, personne ne sera là pour vous prêter main forte en cas de difficultés. Au fait, voici la deuxième phrase qui rythmera vos journées, « il n’y a pas de problèmes, il n’y a que des solutions »!