Un parcours peu linéaire, réorientation sur réorientation, double cursus, et enfin, la liberté. Après ma Licence, je me suis lancée. Trouver du travail, voyager… Et puis, dans le monde du tourisme, pas besoin de Master pour travailler.

Alors, pourquoi ai-je choisi de reprendre mes études après un peu plus d’un an et demi de voyage, d’aventure, et de travail ?

Si vous avez lu mon article travailler dans le tourisme pour voyager, ou si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous savez que je suis liée à ce secteur. Après avoir commencer mes études dans un tout autre domaine, je me suis réorienter en 2016 pour satisfaire ma passion pour les langues, l’aventure et les voyages. J’ai donc passer une Licence professionnelle en Management du Tourisme International, avant de m’insérer dans la vie active (et de m’expatrier quelques temps en Asie).

En rentrant en France, fin Avril 2019, je n’avais aucune idée de ce que j’allais faire. J’avais un travail pour la saison estivale, et ensuite, la possibilité de repartir en Asie, ou de faire autre chose. Je ne vais pas vous mentir, l’idée de reprendre mes études plus tard m’avait déjà traversé l’esprit, et j’avais jeté un coup d’œil aux Masters, sans toutefois y postuler. Seuls quelques diplômes avaient encore leurs candidatures ouvertes, lorsque mon patron m’a parlé de l’ESTHUA.

J’y avais justement vu un diplôme qui m’interressait. Après qu’il m’ait vanté pendant quelques heures l’excellente réputation de cette UFR dans le secteur du tourisme, et les nouvelles opportunités qu’un Master pouvait m’ouvrir, j’ai donc décidé de postuler. Ma philosophie à ce moment là ? De toute façon, je ne serai pas prise vu le degrés de sélection, mais ça ne me coûte rien de postuler.

J’ai été admise.

Du coup, en Septembre, direction la faculté, mais avec beaucoup moins de pression que lors de ma réorientation.

Bon, je viens plutôt de vous expliquer le comment, alors passons maintenant au pourquoi qui fait normalement l’objet de cet article.

Il est très facile de trouver un travail dans le secteur touristique. Avec une Licence, les emplois les plus courants sont :

  • Réceptionniste en hôtellerie
  • Agent de réservation
  • Agent de voyage
  • Conseillère en séjour en office de tourisme

Ce sont des emplois très intéressants, mais vient un moment, en tout cas pour ma part, où l’envie de faire autre chose, et peut-être de ne plus travailler pour quelqu’un, se fait sentir. Voilà ce qui a en grande partie motivé mon choix.

Et puis, il y a l’envie d’apprendre, de se perfectionner, et peut-être… de progresser.

Alors peut-être que je n’aurai pas ce diplôme. Peut-être que je finirai par n’avoir que cette Licence. Mais au moins, je n’aurai pas le regret de ne pas avoir essayé.

Est-ce que j’ai d’autres regrets ?

Sincèrement… Oui.

Ils sont nombreux, les jours où je suis tentée de tout laisser tomber pour regagner ma liberté et repartir en Corée du Sud ou à Taïwan.

Et je ne compte plus les fois où je me suis dit que je perdais à nouveau des années de ma vie, assise sur une chaise à rendre des devoirs pour qu’on m’attribue une note.

Dans ces moments là, je me dis simplement que je vais continuer, et que si jamais je devais rater mon année, alors, j’abandonnerai certainement.